Soirée cinéma

Publié le par Albocicade



Sonnerie de téléphone.

"Bonjour monsieur, je suis Mme *** de la paroisse catholique de C*. Dans le cadre de nos activités  "Foi et Culture", nous allons passer dans un cinéma de la ville le film "L'île". Vous connaissez ?"

Bien sûr... Mais en quoi suis-je concerné, pour être contacté à domicile par cette dame que je ne connais pas ?

Elle poursuit :

"Nous aurions souhaité la présence d'un orthodoxe parmi nous, ce soir là, pour animer un petit débat, répondre aux questions après le film. Accepteriez-vous de venir ?"

Voilà qui s'éclaircit. Mais d'où cette personne a-t-elle mes coordonnées ? Elle me le dit : c'est CdT, un pasteur de l'Eglise réformée, à l'autre bout du département, qui les lui a communiquées.

Date est donc prise.

En fait, le film est déjà passé, l'an dernier, dans ce cinéma.  Un vrai "flop" : moins de 50 entrées en une semaine, et le gérant est des plus circonspect.

Le soir dit, à peine terminé mon service, je fais les 40 km qui me séparent de cette petite ville dominée par son donjon du XIIe siècle.

Et là, surprise : il y a 153 personnes dans la salle, et pas que des retraités ! (La responsable de "Foi et culture" doit être douée en communication...)

Après le film - toujours aussi bon (même s'il y aurait pas mal à redire sur les sous-titres) - et malgré l'heure tardive, presque la moitié des personnes présentes restent pour une brève séance de questions.

Il est tout de même minuit et demi lorsque je peux ouvrir ma porte : vite, au lit... demain, je travaille.



Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article