Les doigts

Publié le par Albocicade

 

A longueur de journée, je vois des doigts.

 

Certains, déformés, invitent au respect : ils portent les marques de décennies de travail pénible, d'accident insuffisamment soignés...

 

D'autres racontent l'angoisse qui ronge (si j'ose dire) leurs détenteurs : leurs ongles (lorsqu'il en reste) ne sont plus que des vestiges, des ombres...

 

Il en est qui - à force de maquillage et de soins esthétiques - me mettent mal à l'aise :  quelle détresse cherchent-ils à cacher sous ces couches artificielles ?

 

Et chacun y va de sa petite histoire : tels doigts noirs me parlent de l'Afrique, tandis que tels autres - noirs aussi - me rappellent que c'est la saison du ramassage des noix.

 

Si beaucoup sont nus, certains se parent d'un discret anneau, symbole d'une alliance avec d'autres doigts. D'autres encore se couvrent de pierres et de métaux.

C'est sur l'un de ces derniers que j'ai eu une petite surprise :

 

Une large plaque métallique couverte de lettres entourait un doigt. Tandis que, discrètement, j'essayais de déchiffrer l'hypothétique texte, une voix dit : "c'est la Genèse..."

Et la main se tournant, je pus lire  :

"Au commencement Dieu créa le ciel..."

Il y avait au moins les deux premiers verset (je n'ai pas eu le temps de tout lire)...

 

De quoi faire une petite pause intérieure, en me remémorant ce texte : il y a quelques années, je l'avais appris par cœur, et je le sais... sur le bout des doigts.

 

Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article