Paques 2008

Publié le par Albocicade


Nous sommes donc allés à l'Eglise pour Pâques.

Durant le trajet (il faut tout de même plus d'une heure et demi pour y arriver) je me demandais quelle serait la "surprise"de Pâques.

En effet, une fois c'est un groupe de russes, une autre fois des scouts, une autre année encore un jeune prêtre aux yeux remplis d'étonnement devant la Résurrection...

Pascha et koulitch installés dans l'Eglise, la liturgie commence.

Outre le prêtre de la paroisse et le diacre habituel (merci à eux !), il y a encore un prêtre et un acolyte que je ne connais pas. La liturgie commence, en français comme il se doit, avec parfois des "répons" en grec (Kyrié Eléison), slavon (Gospodi Pomilouï) ou roumain (Doamne Milouïechté).

Après l'annonce de la Résurrection, commence le chant du Canon Pascal de St Jean Damascène, entrecoupé de prières. Le rituel est fixe, la liturgie immuable.

Et pourtant...

Voici que, du fond de l'église, j'entend une de ces prières dans une langue que j'identifie aussitôt comme étant du slavon. C'est ce prêtre, P. Nicodème qui l'a dite. Il réitèrera encore deux fois, d'abord en arabe, puis en grec. Deux courtes ecténies, entrecoupées de répons.

Liturgie en français, certes, mais en "communion de langage" avec d'autres chrétiens qui célèbrent ailleurs la même fête de la résurrection.

Pareillement, à la fin de la liturgie, pour le "retirons nous en paix", il le dit en français, puis immédiatement ensuite en arabe, sa langue.

Le P. Nicodème est Libanais, et il nous rappelle ainsi que, comme toute langue, l'arabe est une langue chrétienne, et non pas "forcément musulmane"...

Ensuite, ce fut le repas, puis une courte nuit, sur place.

Au lever, pas de "bonjour, bien dormi ?", mais des "Christ est ressuscité" ! des "Christoss Vokriéssié !" et autres "Hristos A inviat !".

 

Comme disaient les Frères Jacques (à propos d'autre chose) : "une bonne nouvelle, ça vaut le coup d'en parler !"

 Ah, au fait. : Christ est ressuscité !

Publié dans Cigale en prière

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mary bongiorno 10/04/2010 15:26



Christianity is a truth that is common to all humanity, even the WORD states, every nation, every creed, every langage, all will know the HE alone is GOD who has saved us.  That is the word
of GOD. I do not believe that any government, nor any Patiarch, Bishop, Pastor, no one is above the words of the Shepard of our Chruch. So to clam your heart, your arabic has a a patiarch, the
KING OF EVERYLASTING GLORY.  He alone is the Bishop, Patiarch over all others. So no one can tell GOD that you do not exist.  PRAY to HIM as your leader, and let your heart rest in HIS
peace. Blessings, Mary



mary bongiorno 10/04/2010 14:56



The church Touched my Heart, And your words. Were There Really That mAny languages? I Had The Saami experience once years ago Has St. Elias. We just Every nation and HAD we all loved about Each
Other. We Sunday and feast days, Father would like allow EACH singing group to a portion of the language Service In There. IT WAS to wonderfull. Blessings Mary



Elikia 29/04/2008 08:23

merci pour le passage chez nous albocicade. J'aime beaucoup le brin d'humour qui ressort de ce texte. @ bientôt cigale éloquente.

Albocicade 29/04/2008 08:21

Cher Moinillon, si derrière cette affirmation du patriarche Théophile je peux entendre le refus d'un ethno-phylétisme arabe, je suis par contre réservé sur la notion de "chrétiens de langue ceci ou cela". La langue n'est qu'un des éléments qui caractérise une culture (non pas au sens du ministère du même nom), avec par exemple les habitudes alimentaires, les habitudes tout court…
Par exemple, j'ai parmi mes amis un français qui s'est installé à l'étranger. Son côté gentiment "frondeur", typiquement "français", lui a parfois valu quelques réflexions dans une société nettement plus "disciplinée". C'est cela aussi, selon moi, la "culture".
Et bien sûr qu'il existe des "Arabes" chrétiens. Comme il existe des "Russes" chrétiens, des "Sud-Américains" chrétiens, des "Africains" chrétiens (pour utiliser les clichés), qui chacun ont des cultures différentes, ce qui n'est pas (du tout !) incompatible avec une Foi commune. Je reste étonné qu'il y ait des évêques orthodoxes Français (Mgr Marc, de la Métropole roumaine), Anglais (Mgr Kallistos, du patriarcat de Constantinople)…mais pas d'évêque arabe au patriarcat de Jérusalem. Ceci dit, je ne veux pas porter de jugement sur cette situation : les conflits politico-ethnico-religieux en Israël et Palestine sont suffisamment complexes pour que je ne prétende pas savoir mieux que d'autre ce qu'il convient de faire.

moinillon 28/04/2008 21:02

«l'arabe est une langue chrétienne, et non pas "forcément musulmane"...»Lors d'une entrevue récente du Patriarche Théophile de Jérusalem avec des journalistes pèlerins russes, à un journaliste lui demandant comment il voyait le fait que les hiérarques de l'Église de Jérusalem étaient grecs alors que les fidèles, dans leur majorité arabes, le Patriarche affirma que la notion «d'arabes-chrétiens» n'existait pas. «Il n'y a pas d'Arabes chrétiens, pour nous il n'existe que des chrétiens de langue arabe.»Intéressant n'est-ce pas ?(source en russe : http://tinyurl.com/6726p2)