Klaxon intempestif

Publié le par Albocicade

Bien garé, véhicule arrêté, il griffonne dans un carnet, imperturbablement appuyé sur son volant.

L'interminable hurlement de klaxon qui sort de son capot ne semble pas le déranger.

Les gens autour, surpris, commencent à regarder vers la voiture cacophonique.

Par la vitre ouverte, je touche la main du conducteur, désigne le volant, puis mon oreille.

En une fraction de seconde, le conducteur sourit en me voyant, puis retire prestement ses mains du volant, embarrassé.

Nous nous connaissons bien, et c'est pour cela qu'il n'a pas été surpris, mais plutôt reconnaissant, de mon "intrusion" dans son véhicule.

Ah, au fait, il est sourd, ce qui explique son impassibilité alors qu'il ameutait tout le quartier...

La question que cela me pose est la suivante :

Combien de fois, sans même nous en rendre compte, générons-nous des gênes importantes pour notre entourage ?

Et lorsque c'est le cas, acceptons-nous d'être dérangé "sans raison"dans ce que nous faisons, ou nous rebellons-nous contre des "intrusions" que nous jugeons - à juste titre à nos yeux - intempestives ?

Sincèrement, en ce qui me concerne... je ne suis pas certain de la réponse.

Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article