Et pendant ce temps là...

Publié le par Albocicade

Je viens de recevoir un mail, parlant de l'autre bout du monde.
En voici la substance :

Vous le savez, des événements graves et tragiques se déroulent en ce moment au Tibet, notre Patrie.
Nos frères et soeurs, n'écoutant que leur courage et leur amour de la nation Tibétaine, défient les forces d'occupation chinoises et manifestent pacifiquement.
A ces manifestations, le gouvernement chinois répond une fois de plus par une brutalité incroyable, des centaines des nôtres sont emprisonnés, et la terreur s'accroît.
Ils savent par expérience ce que leur arrestation signifie ; privation de liberté pour des années, tortures, travail forcé, humiliations sans fin, et parfois la mort.
Le courage sans limite de nos compatriotes doit nous montrer la voie ; nous avons le devoir de parler pour eux, dont la voix est étouffée par l'oppression qui règne au Tibet depuis que la Chine a envahi notre Patrie.
Chacun de nous peut et doit réagir, en manifestant soutien et appui à notre Peuple.
Les Jeux Olympiques de Pékin en août 2008, placent la Chine sous les projecteurs de l'actualité ; pour le Tibet, c'est le moment ou jamais.
 
Aujourd'hui 16 mars 2008, nous célébrons le Dimanche de l'Orthodoxie, qui rappelle la victoire théologique sur l'iconoclasme : tant que Dieu "restait invisible", il n'était pas question de le représenter, mais depuis qu'il s'est montré dans la personne du Christ, qu'il a été vu, il est alors légitime de le représenter ainsi - sous les traits qu'il a voulu prendre - l'icône témoignant de la réalité de l'Incarnation du Verbe.
 
Or, cette réalité de l'Incarnation est la manifestation de l'amour de Dieu pour notre monde, un monde dont nous n'avons pas à nous désintéresser. C'est aussi pourquoi l'apôtre Paul nous invite à "prier pour tous les humains" (Première épître à Timothée, 2. 1-8)
 
 
Pour plus d'information, vous pouvez contacter une des association de soutien au Tibet
 
Le Verbe de Dieu,
que l’univers ne peut contenir
se laisse circonscrire
en s’incarnant de toi,
ô Mère de Dieu,
et restaure l’antique image
souillée par le péché
en lui ajoutant sa divine beauté.
Confessant le salut en parole et en action,
restaurons nous aussi 
notre ressemblance avec Dieu.
(Kondakion de la fête)
 

Publié dans Vie quotidienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Danielle 18/03/2008 22:56

Bonjour ! un ptit coucou ! bonne soirée ! bisous !