Théozed

Publié le par Albocicade

 

 

De nouveau la route. Des kilomètres de bitume à avaler sous mes pneus. Des heures à passer dans l'habitacle. J'ai pris un disque.

C'est un CD que Dame mon épouse avait rapporté d'un concert où elle s'était rendue. Elle y était allé sans moi... je n'avais pas envie.

Et, lorsque je l'ai écouté ce CD, le lendemain, à la maison, j'ai regretté mon choix.

Le flow à la Bénabar, la voix avec, parfois, des accents de Renaud, les allusions (volontaires ou non ?) à Brassens. Et, dans cet univers qui est celui de tout le monde, du voisin d'à côté, le Christ. Discret, mais présent.

Alors, bon, je ne suis guère "concert", "sortie" et toutes ces sortes de choses, et je confesse qu'aller écouter chanter un "évangélo", ça ne me branchait pas.

Je suis bêtement passé à côté. Dommage.

Aussi, sur la route, je l'ai mis, le disque, pour en profiter à nouveau. Toutes les chansons ne me parlent pas nécessairement (preuve, sans doute, qu'il ne l'a pas composé uniquement pour moi), et ce que j'y trouve, parfois, c'est juste moi qui le place là[1].

N'empêche ! plusieurs de ses chansons me rejoignent, à moins que ce soit moi qui le rejoigne dans ce qu'il dit.

Alors, pourquoi ne pas vous le partager ?

Il s'agit donc de l'album "Les meilleures choses n'ont pas de fin" de Théozed.

Il n'est guère dans mes usages de faire de la réclame, mais là, pour le coup je signale son site. Sait-on jamais...

Et pour savoir un peu ce qu'il fait... on peut l'entendre un peu sur Youtube.

 

[1] Parce que, pour être honnête, je ne suis pas certain que Théozed ait eu en tête l'antique  "Eloge de la Calvitie" de mon vieil ami Synésius de Cyrène quand il a composé sa chanson "Mes ch'veux"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article