Mamert, Servais et Pancrace

Publié le par Albocicade

Ça y est, ils sont passés ! Ce n'est pas que j'ai quoi que ce soit contre eux, mais bon... je préfère les avoir derrière que devant.

J'ai quelques bricoles à mettre en terre, et même si je ne suis guère assidu au jardinage, cela m'aurait fait pitié de les voir brûlées de froid par trop de précipitation.

Ah, j'en vois qui sourient, et qui, in petto, hochent la tête d'un air entendu...Ils savent, eux, que les "saints de glace" ne sont qu'une légende agricole, venue des âges obscurs où le paysan tout glébeux de son ouvrage n'était qu'un malheureux préscientifique. Et ils me prouveront, relevés et statistiques à l'appui, que non, il ne faits pas nécessairement froid durant ces trois jours, et que parfois même on y a atteint des records de chaleur.

Sans doute, ils n'ont pas tort... et pourtant, ils ont tout faux.

Parce qu'enfin, c'est méconnaître l'empirisme et le bon sens rural que de faire cette remarque. C'est même, à la limite, malhonnête : plutôt que d'expliquer le sens authentique de cette "tradition", on lui fait dire autre chose, quelque chose d'excessif, puis on démontre sans mal que c'est faux, et que donc "les saints de glace, c'est faux !" CQFD.

C'est établir une ombre de rocher pour la détruire en prétendant que l'on a détruit le rocher.

Maintenant que j'ai dit ça, de quoi s'agit-il ? Ce n'est pas qu'il fait nécessairement glacial ces jours-là (et nos bons météorologistes le savent bien) mais que c'est globalement jusque là qu'il y a de sérieux risques de gelée. Ensuite... le printemps est lancé.

Et c'est pourquoi, de toujours, j'ai vu les jardiniers avisés faire leurs semis à l'abri, avant de les mettre en terre une fois le 13 mai passé.

 

Mais il faut croire que le mépris urbain a la vie dure...

Ainsi, j'entendais, l'autre jour, un spécialiste des parcs et jardins se gausser de la fable des saints de glace que rien ne viendrait avérer, et affirmer, taquin, que même s'il fait un soleil radieux le 13 mai de cette année, il se trouvera des gens pour se souvenir, l'an prochain, que cette année il a fait si froid !

 

Je ne sais pas ce que l'on dira l'an prochain, mais cette année, le 13 mai, pas très loin de chez moi, il y a eu 30 cm de neige...

 

Publié dans Ecologie - théologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article