Crucifix tout-terrain

Publié le par Albocicade

Ils prient. Entre crainte et colère, ils prient.

Leur motivation ? Les migrants.

Alors ils prient, ils chantent.

Que chantent ils ? Par exemple, cette hymne sur la Croix.

 

R. Victoire, tu règneras !

Ô Croix tu nous sauveras !

1. Rayonne sur le monde

Qui cherche la Vérité

Ô croix source féconde

D'Amour et de Liberté.

2. Redonne la vaillance

Aux pauvres et aux malheureux

C'est toi, notre Espérance,

Qui nous mèneras vers Dieu.

3. Rassemble tous nos frères

À l’ombre de tes grands bras.

Par toi, Dieu notre Père

Au Ciel nous accueillera.

 

Oui, la situation des migrants les amène à prier. Mais ce n'est pas en leur faveur qu'ils se rassemblent pour réciter un "Rosaire aux frontières", c'est contre eux.

Que leur chant évoque les "pauvres et malheureux", ils n'y voient pas ceux qui ont du tout abandonner pour fuir la guerre ;  non, les "pauvres et malheureux" ce sont ceux qui ont peur de ces déferlantes barbares.

De même, le monde "qui cherche la Vérité" ne se trouve certes pas, selon eux, parmi ces "nouveaux arrivants" qu'ils pourraient bien – pourquoi pas – envisager d'évangéliser. Non, là encore c'est eux, qui pourtant sont bien convaincus de détenir la Vérité.

Quant aux "frères" qui doivent être rassemblés "à l'ombre des bras de la Croix", n'en doutons pas, ils sont déjà rassemblés, troupe prête à combattre des "hordes hostiles et conquérantes", à grand rappel de Jeanne d'Arc, de Saint Louis , de "France fille aînée de l'Eglise", armés de leur "Crucifix tout-terrain", fabriqués "en France" avec de la corde de parachute.

Je les vois faire, les entends... et m'interroge.

Est-ce donc cela, l'Evangile ? Un repli sur soi, sur un passé idéalisé ?

Sans doute ils redoutent l'avenir, et d'une certaine manière, je ne saurais leur donner entièrement tort. Mais, qu'ils me pardonnent, comment leur donner raison ?

Je veux dire, lorsque le Christ sauveur – qu'ils pensent servir ainsi – dit :

"j’avais faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ;

j’avais soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ;

j’étais un étranger, et vous ne m’avez pas accueilli ;

j’étais nu, et vous ne m’avez pas habillé ;

j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité.",

ce n'est pas pour distribuer des Bons Points...

Publié dans Vie quotidienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jeremy 29/07/2018 08:27

Pas très chrétienne cette critique et les allusions sont foireuses!

Albocicade 29/07/2018 09:54

Je vous laisse juge de ce qui est chrétien ou non, mais toutes les citations proviennent de pages internet faisant la promotion de ce "rosaire aux frontières", sauf - j'en conviens - le dernier texte, pris directement dans l'Evangile.