Ensablement

Publié le par Albocicade

 

Il y a quelques années, j'avais fait l'éloge du puisatier. Eloge bien mérité, à dire vrai. Mais le temps a passé, et le puisatier a du se résoudre à prendre sa retraite. Un autre a été nommé pour lui succéder. Mais voila, il habite loin.

Alors, le puits reste seul, la plupart du temps. Et si des visiteurs imprévus viennent, comment pourraient-ils puiser sans corde, sans seau, sans rien ? Comment pourraient-ils étancher leur soif ?

Et vous savez ce que c'est, un puits, si ce n'est pas très régulièrement entretenu, ça s'ensable, ça s'envase. Alors, ceux qui avaient l'habitude de venir se font plus rares.

Que va-t-il se passer ensuite ?

Je n'en sais fichtre rien.

Il n'y avait déjà pas de liturgie prévue pour aujourd'hui, qui pourtant est non seulement le dimanche de Ste Marie l'Egyptienne, mais aussi la fête de l'Annonciation.

Et là,  je viens d'apprendre que la Liturgie de Pâque est annulée.

...

Pour ne pas en rester à une notre triste, et puisque c'est l'Annonciation, je vous partage cette image. En fait j'en ignore l'origine, l'ayant acheté pour quatre sous sur une brocante perdue dans la campagne d'ici. L'inscription (Благовещêніе) n'est ni en slavon, ni en russe... et la composition est typiquement catholique...  Sa particularité, c'est d'être en terre cuite vernissée, protégée par un cadre de bois : un vrai petit bijou.

 

Belle, paisible et sainte

fête de l'Annonciation à la Mère de Dieu !

 

Publié dans Côté iconostase

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article