Changement d'adresse

Publié le par Albocicade

C'était à Kiev, en 1988, pour les "Millénaire de l'Eglise en Russie". Cet américain s'y était rendu à l'invitation de l'Eglise orthodoxe russe.

Dans son discours, il rappela la grande figure du Prince Vladimir[1] qui, recevant le baptême en 988, s'était détourné de ses idoles et les avait détruites, ouvrant un nouveau chemin non seulement pour lui-même, mais pour des millions d'autres, jusqu'à nos jours.

Et il avait poursuivi : "Dieu ne change jamais. Mais vous et moi, nous devons changer, comme le prince Vladimir l'a fait, il y a mille ans" concluant son sermon "Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit."

L'Américain n'était pas orthodoxe, mais protestant, évangélique.

J'étais allé l'entendre, à Paris-Bercy, deux ans auparavant. J'avais vu un homme qui déplaçait des foules, qui aurait pu se prendre pour une star, se comporter comme tel[2]. Au lieu de cela, il n'avait qu'un seul thème : Dieu nous aime, et invite chacun a répondre à cet amour qu'il a manifesté sur la Croix.

D'aucuns diront que c'es basique. Personnellement, je trouve que même si on peut calculer des cosinus et des tangentes, des logarithmes et des dérivées, il est bon, il est juste, il est fondamental pour cela de se souvenir que 2 + 2 = 4.

Et que oui, même si c'est parfois répété à outrance dans les milieux "évangéliques", "Dieu a tellement aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la Vie éternelle" est bien un texte de l'Apôtre[3], un condensé de l'Evangile.

Alors, c'est vrai qu'il prêchait souvent à partir de ce verset, le Billy, mais il avait bien raison.

Cette semaine, il a "changé d'adresse" comme il en avait parlé :

«Un jour, vous lirez ou entendrez que Billy Graham est mort. N’en croyez pas un traître mot. Je serai alors plus vivant que je ne le suis maintenant. J’aurai juste changé d’adresse. Je serai alors dans la présence du Seigneur.»

N'empêche, il a profondément marqué mes premières années dans la foi. Que Dieu lui accorde Mémoire éternelle.

 

Notes :

[1] Je ne peux que recommander, si vous la trouvez, la BD de Teng et Volkoff  "Saint Vladimir, Soleil radieux".

[2] ce que ne manquent pas de faire un certain nombre de "télévangélistes" actuels, hélas

[3] Evangile selon St Jean 3.16

Publié dans Vie quotidienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article