Approches d'Halloween

Publié le par Albocicade

Une fois encore, les boutiquiers parent leurs rayons de laideur, de morbidité. Convoquant le macabre à grand renfort de toile d'araignée factice, de crânes en plastiques, de tibias en carton, mettant dans le même sac la Camarde, l'Ankou, les vampires, fantômes, sorcières et autres diables cornus de rouge ; ces âpres au gain prétendent mener le bal.

Je n'aime pas ce moment, je l'ai déjà dit. En fait, je ne comprend pas comment on a pu passer du carnaval – qui permettait de défiler de jour, en déguisement aussi variés que l'imagination les inventait – à cet "Halloween" qui oblige à défiler de nuit, dans des costumes nécessairement sinistres.

Peut-être est-ce parce que "Carnaval" avait encore quelques vagues réminiscences chrétiennes – puisqu'à l'origine, il préludait à l'entrée dans le Grand Carême – qu'il fallait l'éliminer ? Même le grand pantin de papier et de chiffon que l'on brûlait en place publique ce jour-là, après l'avoir copieusement chargé des fautes du village, le rappelait  par son nom : Carmentran... "Carême entrant".

Bref, nous voici donc aux portes de cette déplaisance.

J'avais signalé, il y a quelques années, comment un helvète, aussi chrétien que facétieux, avait retourné avec brio le problème.

Pour cette année, je me contenterai d'une devinette.

*

*  *

Question :

Pourquoi les "Témoins de Jéhovah" et autres "Mormons" détestent-ils Halloween ?

*

*  *

Réponse :

Parce qu'ils trouvent odieux que des gens qu'ils ne connaissent pas viennent sonner à leur porte.

Publié dans Vie quotidienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article