Yahya d'Antioche

Publié le par Albocicade

Lui, je l'avais rencontré une fois, au hasard de je ne sais quelle lecture, et ne lui avais guère prêté attention. Et voila que poursuivant ma "tête de veau", je retombe sur lui.

Lui ? Yahya d'Antioche.

En effet, cherchant de-ci de-là, je trouve que, par mesure de vexation contre les Juifs, le calife Hakim leur ordonna de porter une grosse boule de bois au cou, en forme de tête de veau, en souvenir de la "tête de veau qu'ils avaient adorée". Il faut dire qu'il n'était pas avare de mesures vexatoires contre Juifs et chrétiens, et qu'il avait une imagination aussi torturée que débordante.

Bon, j'avais une info, encore fallait-il la vérifier, et le document que je lisais ne citait pas de source. Après d'autres recherches, je finis par avoir deux noms : Bar Hebraeus et Yahya al-Antaki.

Bon, Bar Hebraeus, cet auteur jacobite que l'on connaît maintenant  sous son nom Abul Fardj, je voyais. Et il n'a pas été trop compliqué de dénicher sa "Chronique" – enfin, en traduction anglaise.

Mais ce Yahya al-Antaki...

Au final, après mains détours, j'ai trouvé une traduction française de sa Chronique réalisée par ... des russes ! Dans deux volumes de la Patrologia Orientalis.

Du coup, n'ayant pas de référence précise, j'ai parcouru ce texte qui est absolument fascinant. Particulièrement la période du calife Hakim le fou (dans la seconde partie).

Mais c'est l'ensemble de cette Histoire – qui prolonge les "Annales Sa'id Ibn Bitriq"

(Eutychius d'Alexandrie) – qui offre un regard nouveau : l'Histoire n'est plus vue d'Occident, Rome et la Gaule en tête, mais de l'autre côté de la méditerranée, Egypte et Syrie...

Au point que sans vouloir attendre d'avoir pu numériser tout ça tout bien comme il faut (ça viendra peut-être un jour, mais j'ai déjà beaucoup de "trucs" en cours... et en retard !), j'en ai fait un document téléchargeable en pdf.

Le texte arabe occupe le haut des pages, la traduction française le bas. Je n'ai pu y mettre que les "deux premières parties", qui occupent tout de même la période allant de 937 à 1013 : la suite n'a été traduite que trop récemment.

C'est donc la

Et cette petite merveille, la Continuation des Annales de Sa'id Ibn Bitriq par Yahya ibn Sa'id al-Antaki (Yahya d'Antioche) est maintenant accessible sur Archive.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article