Encore la tête de veau !

Publié le par Albocicade

 

Il y a un peu plus d'un an, j'avais touché un mot de cette curieuse exégèse qui – partant de la Carthage latine jusqu'à la slavonne Novgorod, en passant par le grec et l'arabe – voit dans la statue élevée par les Israélites au désert non pas un "veau d'or", mais une "tête de veau".

Un détail anecdotique, sans doute.

Mais voila que, travaillant actuellement sur un texte de Bulus ar-Rahib al-Antaki (bon, on peut aussi l'appeler "Paul d'Antioche") je retrouve ma tête de veau.[1]

C'est donc le troisième témoin[2] que je trouve dans la tradition arabe : j'avais déniché cette lecture chez Eutychius d'Alexandrie (Saʿīd ibn Baṭrīq)[3]  et le Moine Georges (anba Jirji ar-rahib).

Du coup, je vais poser la question aux "copains" du NASCAS, voir s'ils ont trouvé eux aussi d'autres occurrences dans la littérature arabe chrétienne.

Comment ça, ce n'est guère passionnant ?

Bon, d'accord, mais il fait chaud en ce moment, et je manque un peu d'inspiration.

 

[1] Du coup, on la retrouve aussi dans la "Lettre des habitants de Chypre" (chap 7), ce qui est normal puisque ce texte dépend directement de la Lettre de Paul d'Antioche.

[2] A titre de comparaison, j'avais déniché 16 occurrences latines.

[3] Je signalais alors comme référence les pages 107-108 de l'édition de Pockok de 1656. Je peux maintenant préciser que c'est Partie I, chap 2 des Annales.

Publié dans Arabe syriaque etc

Commenter cet article