Tournant d'an

Publié le par Albocicade

Un an s'achève, un autre commence. Qu'est-ce que ça change ?
En fait rien : un jour succède à un autre, comme d'habitude.
Et chaque jour, qu'il soit de joie ou de tristesse, de souffrance ou de bien-être, est un "jour que Dieu a fait".[1]
"Il y eut un soir, il y eut un matin, ce fut un jour"
Ce qui est curieux dans cette phrase[2], c'est que le "jour" commence lorsque la clarté disparaît. Pour moi, elle dit que l'espoir est dans le temps.
Comme pour ce petit pin, sur la photo.
Un jour, un morceau de roche, cette roche gélive si fréquente dans la région[3], s'est détaché du talus, a débaroulé et a écrasé la jeune pousse avant de finir sur le chemin ou dans le fossé.
Le jeune pin, ployé, plié, foulé, le nez dans la glaise s'est pourtant, peu a peu redressé.
Oh, bien sûr, si on le regarde au pied, on la voit – bien plus que cicatrice – sa difformité. Pourtant, plus haut, il se dresse. Non pas "fièrement", comme diraient certains, non, il se dresse normalement. Comme le "pin noir d'Autriche" qu'il est.
Il vit sa vie de pin et, si j'en crois le psalmiste, il lui arrive de louer Dieu.
Même si, un jour, il lui est arrivé quelque chose de grave.
 
Alors, à tous
Bonne année 2017
En vous souhaitant d'y trouver ce qu'il vous faudra de joie et de courage, de consolation et d'espérance.
 
Notes

[1] Psaume 117 (heb 118). 24
[2] Allusion au chapître 1 de la Genèse, bien sûr. C'est la manière de compter le temps de l'Orient, pas plus bête que de faire débuter le jour à "minuit", un instant des plus théoriques qui n'est d'ailleurs guère le "milieu de la nuit".
[3] Le nombre de fois que j'ai du écarter des pierres qui étaient tombées sur ce chemin, en fin d'hiver !

Publié dans Vie quotidienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article