Le temps des crèches

Publié le par Albocicade

Peu avant Noël, les crèches reviennent...
Dans les églises, dans les maisons, parfois même dans les mairies.
Dans les églises, c'est normal. Avec plus ou moins de talent, elles disent, elles sont censées dire l'amour de Dieu pour le monde, la naissance de Celui qui est "Dieu avec nous", qui est Sauveur...
Dans les maisons, c'est variable. Dans certains cas, elles disent la même chose (après tout, la maison n'est-elle pas une ecclésiole, une petite église ?), dans d'autres, elles disent une tradition, une habitude, un petit moment "magique" pour les enfants.
Et dans les mairies ? Là encore, c'est selon. En Provence, par exemple, la thématique du "santon" est suffisamment prégnante pour qu'on les mette à l'honneur durant cette période. Ailleurs, les motifs sont autres, divers, mais toujours, c'est une manière de profiter de l'aubaine d'avoir une décoration "de saison", de faire plaisir au regard dans le cadre d'une tradition qui appartient au patrimoine : à d'autres occasions, on décore autrement.
Et puis, c'est devenu un enjeu, une occasion de discorde.
Qui a commencé ? Je n'en sais rien. Je me souviens avoir été outré quand un comité local de la "Ligue des Droits de l'Homme"  a déposé une plainte en référé[1] parce qu'une crèche dans une mairie offensait  l'athéisme forcené des plaignants. Il faut dire que j'ai gardé d'assez mauvais souvenirs de la période du soviétisme militant et de la place qu'il accordait généreusement aux "croyants"... au fond du dernier placard poussiéreux, ou au goulag.
Pour autant, certaines réactions[2] "pro-crèches" ne m'ont pas semblé plus heureuses : expression de mépris, de haine, de racisme arc-bouté sur un fantasme de "France chrétienne", avec en outre une nostalgie rance des "colonies".
Cette année encore, il y aura des crèches dans certaines mairies, et ça ne posera aucun problème. Et puis, parfois, ça en posera.
Une chose est sûre, je ne me battrai pas pour qu'un prétendu "droit à la crèche dans les mairies" soit proclamé. Ceux qui veulent des crèches visibles peuvent installer la leur derrière la fenêtre, visible de la rue, de l'extérieur : rien ne l'interdit.
Personnellement, c'est ce que je fais.
Et puis, préparons-nous bien : c'est bref, Noël, depuis que l'Octave de la Nativité est tombée en désuétude dans notre société.
Et comme l'écrivait (très approximativement) Angelus Silesius :
"Quand bien même le Christ serait né mille fois à Bethlehem,
s'il ne naît aussi dans ton coeur, sa naissance ne te sert à rien."
Notes :

[1] C'était en 2014, et elle a finalement été déboutée.
[2] J'écris bien "certaines", pas toutes.
 

Publié dans Vie quotidienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article