Sept ans, déjà...

Publié le par Albocicade

Sept ans qu'elle est enfermée, emprisonnée, menacée de mort de toutes parts.
Par la justice de son pays d'une part, mais pas seulement.
Elle sait, comme tout le monde au Pakistan, que si elle est libérée (que ce soit parce que le tribunal aurait finalement reconnu son innocence, ou par grâce présidentielle) elle sera assassinée.
D'ailleurs, il n'y a pas qu'elle. Plusieurs de ses soutiens ont été supprimés, au point qu'elle est plus en sécurité en prison qu'en liberté.
Mais qu'a-t-elle donc fait ? Fut-elle meurtrière ? Etait-elle à la tête de quelque réseau mafieux ? Complotait-elle contre la paix et la sécurité ? Non, rien de cela.
Elle est juste accusée d'avoir mal parlé de Mahomet. Elle aurait blasphémé.
J'écris "aurait", puisqu'elle le nie.
Mais, il y a la "loi anti-blasphèmes", et une accusation suffit.
Après sept ans de détention, de procès et d'appels, après que sa condamnation ait été suspendue en 2015, Asia Bibi devait avoir un verdict définitif la semaine dernière, le 13 octobre 2016. C'était sans compter sur la "vigilance" de quelques autorités de l'islam. Enfin, quand je dis "quelques", ce sont tout de même 150 muftis qui ont signé une fatwa exigeant que tous les détenus pour blasphèmes, et en particulier Asia Bibi, soit pendus. Ils ajoutent que si Asia Bibi est exfiltrée, le gouvernement devrait en assumer les conséquences. Et en terme de conséquence, ils précisent que quiconque portera assistance aux blasphémateurs (accusés ou avérés) seront assassinés. Et – on voit là leur délicatesse – ils ont émis cette fatwa le 11 octobre, deux jours avant le procès.
On ne s'étonnera donc pas que les juges – qui ne se sont pas sentis une vocation de martyrs – aient ajourné le procès et l'ait reporté à une date... indéfinie.
Je ne sais que dire... Pétitionner, prier, pester...
Et rappeler que seuls les musulmans (et quelques "dérivés" comme les Bahaïs) croient que Mahomet était un prophète. Les autres, tous les autres ne lui reconnaissent pas cette "caractéristique" et se contrefichent de cette prétention... ce qui est suffisant pour être accusé de blasphème par quelques atrabilaires de la mahomerie, avec les conséquences que l'on sait.
 

Publié dans Cigale en colère

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article