Corrosion

Publié le par Albocicade

"Pardonnez !"

Le mot sonne comme une injonction dans les évangiles.

On peut, bien sûr, pardonner par obéissance, par amour pour Dieu ; malgré la souffrance que l'on peut vivre suite à une violence, à une injustice. Un pardon donné dans la confiance que, même si on enrage intérieurement, c'est Dieu qui doit avoir raison. Alors, on prend sur soi, on se renonce un peu et on saute le pas.

Mais parfois, on est tellement retourné, blessé , bouleversé  ; dans une telle souffrance que le pardon apparaît comme inaccessible... quitte à vivre alors une sorte de "double peine".

Oh, ce n'est pas que Dieu ferait peser son ire sur le malheureux rancunier, non.

C'est plutôt, comme le disait un Amish*, que

la rancune et la haine sont des acides

qui rongent leur récipient.

Et le récipient, c'est notre âme, notre vie.**

 

Note

* C'est une des explications qui a été donnée pour expliquer pourquoi la communauté amish avait décidé de pardonner à l'homme qui avait assassiné plusieurs filles d'une école de la communauté. Une phrase lourde de sens.

** Certains trouveront peut-être que pardonner pour des raisons aussi "égocentriques" est bien peu altruiste. Mais l'altruisme est un luxe que certains ne peuvent pas toujours se permettre... et si Dieu appelle au pardon, ce n'est pas seulement en faveur de l'offenseur, mais aussi par amour pour l'offensé.

Commenter cet article