Coup de semonce

Publié le par Albocicade

Ce matin, il a gelé.

Pas beaucoup, juste de quoi obliger à gratter les pare-brises quand-même.

C'est la première gelée de la saison.

A vrai dire, certainement refaire beau dans les jours qui viennent, avant que les vrais froids arrivent. Néanmoins, ça fait parler, ça fait penser...

Penser à fouiller les armoires pour en ressortir gros pulls, bonnets et vestes épaisses qui y gisaient – oubliées – depuis plusieurs mois.

Parce que cette première gelée, il faut tenir compte de ce qu'elle annonce.

 

Pourquoi ce petit coup de froid me fait-il penser au Jugement Dernier ?

Sans doute à cause d'une vieille histoire de tour... un fait divers ancien...

Une vieille tour qui menaçait ruine, dont on voyait bien, à l'état de décrépitude qu'elle ne tiendrait pas encore bien longtemps.

Des pierres s'en étaient détachées, annonciatrices du désastre.

Et puis, un jour, tout un pan s'est effondré, tuant dix-huit personnes.

Deux questions pouvaient être soulevées.

Pourquoi avoir tant tardé à réparer cette tour, ou au moins à installer un périmètre de sécurité ?

Mais c'est une autre question qui surgit, autours d'une conversation : "Ces dix-huit personnes étaient-elles coupable de quelque horrible forfait pour qu'un tel sort leur échoie ?"

Et Jésus*, rejetant cette conclusion fait de ce drame banal un avertissement : si nous ne nous repentons pas, un tel destin nous menace tous...

Sans doute faut-il en tenir compte, comme de la première gelée.

 

Note

Je fais bien sûr référence à l'épisode rapporté en Luc 13.1-5

Commenter cet article

jean marie 18/10/2015 22:16

bonjour
et le froid commence.....moi aussi je suis en france .....oui un peu de froid a la houssaye ou je suis pour un mois .....car nous avons notre chapitre de congregation pour les orientations et nouveaux responsables.....je te conffie ce temps dans la priere pour que nous laissions faire l´esprit du Seigneur.....et non les notres....un frere de la dieulefit en fait parti , frere charles....et que le feu de l´esprit nous envahisse....et non le froid
en communion de priere
jean marie