Si Symmaque s'y met

Publié le par Albocicade

a
Tout autours de mon poste de travail, les cigales s'en donnent à coeur-joie, stridulant à qui mieux-mieux afin de me rappeler – si besoin en était – qu'il me faut avancer ma présentation de l'homélie d'Astérios.
D'ailleurs je m'y suis attelé. Allant des "anciens" (Aristote, Elien, Avianus et bien d'autres) aux modernes (relire les notes de Fabre est un vrai plaisir), je me plonge dans l'univers mythique, poétique et scientifique de la bestiole... rien de bien compliqué.
 
D'un autre côté, je tombe, dans l'homélie, sur cette phrase :
Lutte de ton mieux, nouveau baptisé, que la cigale ne te dépasse pas, que Dieu n'ait pas à te dire: "La tourterelle, la cigale et l'hirondelle, tous les volatiles des champs ont su reconnaître le temps de leur arrivée, mais ce peuple ne m'a pas connu"
avec cette référence : Jérémie 8.7.
C'est curieux, je ne me souvenais pas qu'il y fut question de cigale. D'ailleurs, elle ne s'y trouve pas.
Ah, bien sûr ! Astérios utilise la Septante. Oui, mais...là non plus, pas l'ombre d'un Tettix. (Oui, parce que τέττιξ [tettix = cigale] est masculin en grec).
Ce bougre d'Astérios aurait-il subrepticement ajouté une cigale à sa citation, histoire de mieux entraîner son auditoire ?
Déconcerté, je tente – un peu au hasard – une dernière recherche : "septuagint + τέττιξ".
Et là... bingo !
Dans ce qui semble être une concordance, je trouve l'indication "τέττιξ Jer. 8:7 Sy". Il est donc bien question, au moins quelque part, de cigale dans ce verset... mais que désigne "Sy" ? Astérios se serait-il basé sur une traduction syriaque du livre de Jérémie ? Comment savoir, puisque je n'ai pas accès aux pages d'introduction ?
Bon, j'ai au moins une piste.
A force de recherches, je finis par tomber sur une autre concordance... guère plus accessible. Là, je trouve : "τέττιξ  [Sm. Je. 8.7]".
Qu'est-ce que c'est que cette affaire ? Il serait question de cigale dans une version samaritaine du Livre de Jérémie ?Mais d'abord, il n'existe à ma connaissance pas de traduction samaritaine  de Jérémie...
Pour le coup, j'ai accès à l'introduction : deux pages dans lesquelles aucune nomenclature claire n'est indiquée... juste est-il indiqué que la concordance est basée sur les codex Alexandrinus [A], Vaticanus [B], Sinaiticus [S] ainsi que l'édition Sixtine de 1587 [R].
Et si "Sm" signifiait "correction en marge dans le Sinaiticus" ?
Quelques clics, et me voila en train de consulter le célèbre manuscrit. Mais j'ai beau scruter le parchemin, aucune correction de ce type sur le folio en question.
Retour à l'introduction de la concordance ou, en peu de mot il est question des Hexaples. Nom de NOM ! Les hexaples, l'édition critique d'Origène pour l'Ancien Testament, dans laquelle il avait mis en colonnes parallèles les traductions des Septante, de Théodotion, d'Aquila, de Symmaque...
Il ne me reste donc plus qu'à consulter ces fameuses Hexaples, du moins telles qu'elles ont été reconstituées...
C'est bien ça ! Tettix est indiqué comme se trouvant dans le texte de Symmaque (ce qui est plus précis que le "X+ τέττιξ" [ce qui se traduit "certain(s) manuscrit(s) ajoute(nt) τέττιξ] de la polyglotte de Vigouroux)
 
Ainsi donc, Astérios n'a pas inventé son allusion à la cigale dans sa citation, mais l'a trouvée dans une des traductions qu'il utilisait (ce n'est manifestement pas la seule)... celle de Symmaque !
 
Et "Sm" ou "Sy" ? Ben, deux abbréviations pour "Symmaque", comme cela s'est confirmé lorsque j'ai pu finalement dénicher un exemplaire complet et accessible de la première concordance consultée.
 
Petit récapitulatif
 
 
Concordance grecque de la LXX par Hatch et Redpath
 
Concordance grecque de la LXX par Morrish
 
Les Hexaples d'Origène : Tome 1 et tome 2
 
Le site du codex Sinaiticus
 
La Bible polyglotte de Vigouroux : Tome 1, Tome 2, Tome 3, Tome 4, Tome 5, Tome 6, Tome 7, Tome 8
 
 

Commenter cet article