Le magicien

Publié le par Albocicade

J'ai toujours aimé les illusionnistes.

Et détesté.

Détesté me casser la tête à échafauder des hypothèses insatisfaisantes pour tenter de comprendre comment, par quel subterfuge, le manipulateur a fait disparaître le foulard qu'il vient de glisser dans sa main fermée ; détesté me torturer les méninges pour échouer à deviner par quelle astuce il a découvert la carte que j'ai choisie dans un jeu pourtant mélangé avant et après mon choix.

C'est aussi pourquoi j'aime le moment où, étant placé là où je ne devrais pas – je découvre l'astuce si basique employée pour le foulard ; ou lorsque le magicien explique un "truc".

D'autant que je me demande jusqu'à quel point certains de ces trucs ne sont pas employés à notre détriment dans la vie quotidienne.

L'un d'eux en particulier me laisse songeur : le "choix forcé".

Bien souvent, dans les tours de carte, le manipulateur met en place une stratégie pour retrouver la carte choisie par le public, carte dont il ignore tout.

Mais il peut aussi "forcer une carte", c'est à dire décider à l'avance quelle carte sera choisie. Et le public aura l'impression (et même la certitude) d'avoir choisi librement.

Sans aller jusqu'à croire que tous nos choix sociétaux sont dictés par quelques machiavéliques manipulateurs, je dois reconnaître qu'il est salutaire de savoir qu'on peut tout à fait avoir le sentiment de décider nous-même quelque chose qui nous est en fait imposé. Ne serait-ce que pour prendre un peu de recul.

 

Aussi, en petit cadeau, je vous laisse regarder une petite vidéo montrant comment "forcer une carte"...

Et si la question vous intéresse, vous pouvez regarder l'ensemble des vidéos de Grégoire ici.

 

PS : pour les nostalgiques

Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article