Coptisant ?

Publié le par Albocicade

L'autre jour, à mon poste de travail, une personne s'approche de moi pour me demander : "Est-ce que vous lisez le copte ?"

Allons bon. Pourtant, rigoureusement rien dans mon environnement professionnel, n'invite à se poser ce type de question.

Elle poursuit : "Voila, on m'a remis une icône copte, et j'aimerai savoir ce qui est écrit dessus".

Mes notions de coptes étant à peu près équivalentes à mes compétences en syriaque (c'est à dire quasi nulles) j'acceptai néanmoins de l'aider et lui proposai de regarder son icône.

Le lendemain, elle était là, et me tendit trois photos, le Christ en gloire tenant un livre ouvert.

Au premier coup d'oeil, elle n'est pas copte, probablement russe.

Un regard à l'inscription confirme ma première impression : c'est du slavon.

Et maintenant ?

Comme le slavon m'est encore plus hermétique que le copte (j'ai un mal fou à différencier certaines lettres avec les fioritures dont elles sont ornementées) je fais ce qui me semble le plus naturel : je demande l'aide d'un ami pour qui, je le sais, cela ne posera aucun problème.

Scan de la photo, mail... voila, c'est envoyé.

Le lendemain, j'ai sa réponse.

Sans surprise, c'est bien du slavon.

Il précise : "il me semble que c'est du slavon récent (l'icône est du type XIXème siècle) un slavon plus ancien aurait des abréviations. Le texte dit :

"C'est un commandement nouveau que je vous donne,

que vous aimiez"

D'habitude c'est écrit plus petit pour qu'on puisse lire" les uns les autres".

 

Alors que protestants et catholiques (mais aussi les orthodoxes de Finlande !) ont déjà célébré la Résurrection du Sauveur, tandis que nous autres entrons seulement dans la semaine de la Passion, il me semble que les paroles du Christ, gravées sur cette icône, sont (comme toujours d'ailleurs) d'une réelle actualité.

 

Notes :

Puisque nous venons juste de passer le Dimanche des palmes, j'ai choisi de mettre cette icône copte, histoire de permettre de voir à quel point les styles russe et copte sont différents.

Et derechef un grand MERCI à Sacha !

 

PS : Durant la Liturgie, au moment de la lecture de l'Evangile aux matines, un enfançon se mit à lancer de nompbreux "Aouia, ayouia, Aéouia..." et même des "Aléouia"... Le père, craignant que le babil enfantin ne gêne les fidèles cherchait à lui suggérer un peu plus de retenue. Il y renonça, sous les sourires approbateurs des paroissiens, lorsque le prêtre arriva au passage "Mais les principaux sacrificateurs et les scribes furent indignés, à la vue des choses merveilleuses qu'il avait faites, et des enfants qui criaient dans le temple: Hosanna au Fils de David! Ils lui dirent: Entends-tu ce qu'ils disent? Oui, leur répondit Jésus. N'avez-vous jamais lu ces paroles: Tu as tiré des louanges de la bouche des enfants et de ceux qui sont à la mamelle? " (Mt 21.15-16)

Publié dans Vie quotidienne, icones

Commenter cet article

Laurence 06/04/2015 16:43

Belle semaine sainte à vous tous.

Albocicade 06/04/2015 18:04

Merci ! Et radieuse octave pascale à ceux qui ont déjà eu la joie de fêter la résurrection du Sauveur !