Auto-immobile

Publié le par Albocicade

Ça faisait longtemps que rien ne s'était passé, que les choses étaient "normales". Aussi, l'autre matin, en voyant devant le siège passager de la voiture des clefs, une paire de ciseaux et quelques autre incongruités, je me suis demandé ce que mes filles avaient bien fichu avec l'auto. Pas longtemps, d'ailleurs, à peine une seconde ou deux, le temps de voir la colonne de direction à nu, les fils pendouillant... Non, pour sûr, ce n'étaient pas elles.

Oui, mais qui ?

 

C'est alors que ma pensée fit un petit excursus.

Ces derniers temps, je suis allé par curiosité visiter les pages Facebook de quelques athées militants. Leurs propos, qui visent en particulier les chrétiens, peuvent se résumer comme suit :

1. Le fait de croire en Dieu (qu'ils décrivent comme un "ami invisible") montre que les croyants sont totalement incapables d'accéder à un esprit scientifique.

2. Les athées – contrairement aux croyants – n'ont jamais cherché à imposer leur athéisme aux autres.

3. A la différence des croyants, qui ne feraient le bien que poussés par la crainte de l'enfer, les athées sont dotés d'une morale naturelle, ce qui en fait des êtres au final plus recommandables que les croyants.

S'il suffit de connaître un peu l'Histoire pour se rendre compte de l'ineptie et de la fausseté des deux premières propositions*, la troisième retint mon attention.

Les croyants seraient-ils ces êtres vils et dénués de cette moralité qui abonderait dans le coeur des athées ? Et dans ce cas, vers qui devraient se tourner mes soupçons concernant la tentative de vol de ma voiture ?

Seraient-ce les grenouilles de bénitier de la paroisse catholique, qui dévotement viennent s'asseoir, dimanche après dimanche sur les bancs trop froids de l'Eglise ?

Devrais-je au contraire suspecter les austères Réformés, qui se retrouvent pieusement dans leur Temple, à l'autre bout de la rue principale du village ?

A moins, bien sûr, que ce ne soit un coup de la poignée d'Evangéliques qui s'assemblent – encore un peu plus loin – pour chanter des cantiques sur des airs de guitare ?

 

M'ouais... pourquoi ai-je du mal à trouver cette hypothèse convaincante ?

Peut-être parce que j'ai connu d'anciens voleurs qui avaient arrêté leurs méfaits – non par crainte, mais par reconnaissance, et pour conformer leur vie à l'enseignement du Christ – lorsqu'ils sont devenus chrétiens...

Peut-être aussi parce que parmi tous les chrétiens que je connais, il ne viendrait à l'idée d'aucun de "piquer une bagnole"...

Peut-être enfin parce que, selon le mot de Dostoïevski, "si Dieu n'existe pas, tout est permis"**

Que l'on ne se méprenne pas, je ne tomberai pas dans la caricature qui ne verrait dans tout athée que des êtres vils et amoraux : il me suffit de regarder autours de moi , parmi mes amis, pour me convaincre du contraire. D'ailleurs, n'en déplaise aux militants du nihilisme, 2000 ans de christianisme occidental – tout imparfait qu'il ait été – ça laisse des traces.

Mais ceci dit, je ne serai guère surpris – si jamais on met la main sur mes incompétents voleurs de voiture – que l'on se rende compte qu'il s'agissaient de jeunes sans foi ni loi livrés à leur "morale naturelle...

Bon, c'est pas le tout, il va falloir réparer les dégâts maintenant.

 

 

Notes.

* Je dois reconnaître que j'ai été effaré par leur ignorance de l'Histoire, en  particulier ce qui concerne l'athéisme politique et les dictatures politiques qu'il a engendré au XXe siècle, mais aussi concernant le fait que nombre des plus grands scientifiques occidentaux étaient des chrétiens convaincus... Mais après tout, ce refus de l'Histoire ne se trouve-t-il pas déjà dans l'Internationale... "Du passé, faisons table rase..."

** La phrase "Si Dieu n'existe pas, tout est permis" est placée par Dostoïevski dans la bouche d'Ivan dans "Les frère Karamazov".

Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article